Voyager seule pour mieux se (re)découvrir

24208963_10215087964771674_197941853_o

Partir seule … le défi que je m’étais lancé pour cette fin d’année. Une folie pour certains, un véritable besoin pour d’autres. Se couper du quotidien, un besoin qui s’imposer de plus en plus dans mon rythme de vie. Une façon pour moi de profiter de l’instant présent, sans devoir se poser de questions. Que vous soyez un véritable aventurier, une personne en quête de changement ou à une étape de votre vie, voyager seul(e) à une certaine particularité. Il vous est inconcevable de mettre vos émotions de côté lorsque l’on se retrouve face à soi-même dans un pays étranger. Si on pense pouvoir les fuir, on a tord. La meilleure chose à faire reste de s’écouter.
19867154_10215087965011680_1448666021_o

Après avoir travaillé, j’ai décidé de tout quitter, avec une idée en tête: voyager. Si certains ont salués ma démarche, d’autres m’ont tout simplement accablés de questions. Les sujets qui revenaient souvent : la solitude, les coups de blues , ma sécurité, et bien évidemment ma carrière. Au début, les gens m‘ont pris pour une inconsciente et une irresponsable. Partir seule, quand on est une femme, ce n’est pas vraiment dans l’ordre des choses. La société d’aujourd’hui nous impose un schéma de vie linéaire, ‘université-emploi-mariage-enfant’. Si l’on déroge à cette règle, cela suscite plus de méfiance que de respect.
Un jour, du haut de mes 25 ans, je me suis posée cette fameuse question, qu’on finit tous par se poser finalement. « Je suis qui? »
On a souvent tendance à oublier de se questionner sur nous-mêmes. La plupart des gens autour de nous pensent nous connaître et s’attendent à ce qu’on agisse d’une certaine façon. Ayant été en couple pratiquement toute ma vie « d’étudiante » avec un avenir tout écrit et planifié, je me suis retrouvée seule, sans plan défini devant l’inconnu. J’ai décidé à ce moment-là de partir en quête de renouveau pour finalement après plusieurs mois, vivre l’aventure. Cette chose dont j’avais toujours rêvé mais que je m’étais interdite pendant plusieurs années. Je n’avais jamais voyagé seule, du moins pas dans le cadre d’un voyage. J’ai souvent planifié chaque détail de ma vie, chaque sortie, chaque journée. Cette année, j’avais envie de faire tout le contraire et de me laisser porter par le moment. J’avais envie de pousser mes limites, sortir de ma zone de confort, plus que tout me redécouvrir moi-même.
24321880_10215087964851676_1599463695_o

De l’audace… ? OUI… il en faut pour sortir de sa zone de confort, pour laisser ses habitudes et filer vers l’inconnu. Le tout est de savoir lâcher prise, affronter le monde et découvrir des émotions nouvelles.
Voyager seule était un choix , MON choix. Je vois bien dans le regard des gens qu’ils se disent « Ma pauvre fille t’es tellement seule que tu n’as pas d’autre choix que de voyager toute seule ! » Mais vous est-il venu à l’idée que cela pouvait être un choix ?
Quand on fait quelque chose de différent, il faut tout de suite affronter le regard ou l’avis des autres qui, du fond de leur canapé, se permettent du juger ton choix de vie!
Un conseil , oubliez-les .

Je ne pense pas être une grande solitaire , même si des fois j’aime bien être seule . Et je ne considère pas que voyager seule, soit pour les gens qui ont besoin de solitude, bien au contraire!
En voyageant seule, on ne se retrouve jamais vraiment seule, on apprend simplement à s’ouvrir aux autres et à aller vers les gens. J’ai longtemps cru que j’étais une personne timide, mais ses voyages m’ont bien prouvé le contraire.
Je crois sincèrement que n’aurais pas vécu un dixième des moments que j’ai vécu si j’avais fait ce voyage avec une autre personne. J’ai rencontré des gens du monde entier, tous plus généreux les uns que les autres. J’ai fait des rencontres enrichissantes et étonnantes.

Le plus surprenant, c’est qu’au fond personne ne nous connait et n’a d’attentes en vers nous, c’est le moment d’être 100% soi-même.
J’ai appris à m’écouter et à faire ce que j’avais envie de faire au moment où j’en avais envie. Voyager seule, c’est se faire confiance. C’est réaliser qu’on peut accomplir de grandes choses et profiter de chaque moment. J’ai appris à être égoïste, dans le sens ou je n’avais pas se devoir de partager chaque moment avec une autre personne.
J’ai appris à mettre le temps sur pause et j’ai finalement compris le sens de « vivre le moment présent ».

Etre soi. Etre vraie. Il ne peut en être autrement.
C’est en revenant que je me suis aperçue que ce voyage avait été bénéfique. Je suis sortie d’un quotidien qui emprisonnait mes pensées. Ses idées enfouies au fin fond de moi-même, je me suis « découverte » tout simplement.

cropped-322599blancFullHD

24208817_10215087964931678_469741183_o

24209987_10215087964971679_1269867140_o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *